Pourquoi rassembler les dévotions aux Coeurs de Jésus et Marie ?

Il est assez fréquent lorsqu’on parle du Cœur Immaculé de Marie que des personnes ne comprennent pas car il y a « déjà » le Sacré-Cœur. N’est-ce pas une sorte de doublon ? Ne peut-on pas choisir ? La réponse est la suivante. 

L’amour entre le Christ et la Sainte Vierge les rend tellement unis que leurs Cœurs n’en forment en réalité
qu’un seul. 

C’est ce qu’explique Saint Jean-Eudes : la dévotion aux Cœurs de Jésus et Marie est à l’image de la Sainte Trinité : il y a une seule dévotion envers un seul cœur, mais composé des cœurs réunis de deux personnes. 

 

 Rappelons-nous que la Sainte Vierge elle-même a demandé de mettre sur la médaille miraculeuse ces deux Coeurs. Par ailleurs l’enseignement des Saints, des Papes et de Fatima converge vers cette suprême dévotion. Ecoutons-les :

En louant ce Cœur adorable, (le SacréCoeur )

Je loue avec proportion

Le Cœur de sa Mère admirable,

Tant est grande leur union.

 

Saint Louis-Marie Grignon de Montfort

« Le Coeur de Jésus veut que, à son côté, on vénère le Coeur Immaculé de Marie. »

 

Jacinthe, une des voyantes de Fatima avant sa mort

« Les fidèles doivent veiller à associer étroitement le culte du Sacré-Cœur et le culte envers le Cœur Immaculé de Marie, car notre salut vient de l’amour et des souffrances de Jésus-Christ indissolublement unis à l’amour et aux souffrances de sa Mère. »

 

Pie XII, 8 décembre 1942, jour où il consacra pour la 2ème fois le Monde au Cœur Immaculé de Marie.

A Fatima les cœurs de Jésus et Marie seront dès le début mis ensemble. En effet l’Ange qui est apparu 3 fois aux enfants en 2016 pour les préparer à la venue de la Sainte Vierge leur en a parlé à chaque fois.

 

1ère apparition:

« Les Cœurs de Jésus et de Marie sont attentifs à la voix de vos supplications »

 

2eme apparition:

Les Saints Cœurs de Jésus et de Marie ont sur vous des Desseins de Miséricorde.

 

3eme apparition

Par les mérites infinis de Son Très Saint Cœur et du Cœur Immaculé de Marie, je Vous demande la conversion des pauvres pécheurs » 

 Le 29 mai 1930, soeur Lucie  écrivit :
« Le bon Dieu promet de mettre fin à la persécution en Russie, si le Saint-Père daigne faire, et ordonne aux Evêques du monde catholique de faire également, un acte solennel et public de réparation et de consécration de la Russie aux très Saints Cœurs de Jésus et de Marie, Sa Sainteté promettant, moyennant la fin de cette persécution, d’approuver et de recommander la pratique de la dévotion réparatrice. » 

Elle dira dans un lettre magnifique intitulé l’appel de Fatima : 

«  Dans la plus étroite union possible entre deux êtres humains, le Christ a commencé en Marie l’œuvre de notre salut. Les battements du Cœur du Christ sont les battements du Cœur de Marie, la prière du Christ est la prière de Marie ; de Marie, le Christ a reçu son corps et son sang qui ont été respectivement immolé et versé pour le salut du monde. (…) Et nous pouvons penser que les aspirations du Cœur de Marie s’identifiaient absolument aux aspirations du Cœur du Christ (…) et que l’amour du Cœur de Marie était l’amour du Cœur du Christ envers son Père et envers les hommes.  (…) Depuis que le père a confié à Marie son Fils le gardant pendant neuf mois dans son sein chaste et virginal et depuis que Marie par son « oui » libre se mit à la disposition de la volonté de Dieu comme sa servante pour tout ce qu’il voudrait opérer en elle, depuis lors et de part la volonté de Dieu, Marie est devenue, avec le Christ, co-rédemptrice du genre humain. »

 

Enfin, le Cardinal Cerejeira, ancien Evêque de Fatima conclura par ces paroles qui résument tout :

« Fatima, d’une certaine façonest la continuation, ou mieux la conclusion de ParayleMonial : Fatima réunit ces deux Coeurs que Dieu luimême a uni dans l’oeuvre divine de la rédemption. »