Pourquoi la dévotion aux Cœurs de Jésus et Marie n’est pas révolue

1 - Le Sacré-Cœur dépassé ?

On entend dire quelquefois que le Sacré-Cœur est une dévotion vétuste. Laissons là encore parler les papes :

« Le Cœur Très Sacré de Jésus, surmonté d’une croix brillant au milieu des flammes. En lui se doivent placer toutes nos espérances. C’est à lui qu’il faut demander et de lui qu’il faut attendre le salut de l’humanité. »

Léon XIII, l’Encyclique Annum Sacrum, 25 mai 1899

« Dans cette forme de la dévotion, n’y a‑t‑il pas la synthèse de toute la religion et plus encore la norme d’une vie plus parfaite, capable d’acheminer les âmes à connaître plus profondément et plus rapidement le Christ Seigneur, à l’aimer plus ardemment, à l’imiter avec plus d’application et plus d’efficacité ?  »

Pie XI

Or les papes n’ont  cessé de renforcer cette dévotion. Ils ont institué la fête du Sacré-Cœur qui a lieu pendant le mois du Sacré Cœur, 19 jours après la pentecôte. A noter que la fête du Cœur Immaculé de Marie a été placée le lendemain symbole de leur union.

Et plus récemment Pie XII et Pie VI vis-à-vis de ceux qui auraient encore des doutes sur la dévotion au Sacré Cœur :

« Celui qui manifestement sous‑estimerait ce bienfait donné par Jésus‑Christ à l’Église agirait mal et témérairement, et offenserait Dieu lui‑même. »

Pape Pie XII, Encyclique Aurietis Aqua, 1956

2 - Fatima dépassé ?

En ce qui concerne Fatima et le Cœur Immaculé de Marie, certains peuvent penser que la portée de cette apparition est terminée. Etudions ce qu’il en est réellement.

Une  demande de Dieu lui-même pour notre époque

 

A Fatima la Sainte Vierge a exprimé sa demande en ces termes : « Dieu veut établir dans le Monde la dévotion à mon Cœur Immaculé ».

 

De telles paroles montrent une portée universelle et définitive de cette dévotion. Alors que cette demande de Dieu n’est malheureusement pas encore exaucée, la Sainte Vierge a prophétisé que cela arriverait un jour ce qui prouve que cela va bien se passer à notre époque :

 

« A la fin mon cœur Immaculé triomphera, la Russie se convertira et il sera donné au monde un certain temps de paix »

Nous sommes donc en pleine actualité. La Russie n’est pas encore convertie et le moins qu’on puisse dire c’est qu’on ne se dirige pas vers une période de paix…

Par ailleurs Sœur Lucie a eu ces paroles impressionnantes :

« Elle a dit (la Sainte Vierge NDLR), aussi bien à moi-même qu’à mes cousins, que Dieu donnait les deux derniers remèdes au monde : le saint rosaire et la dévotion au Cœur Immaculé de Marie et ceux-ci étant les deux derniers remèdes cela signifie qu’il n’y en aura pas d’autre. »

26 décembre 1957

Si Dieu apporte « les derniers remèdes » c’est qu’ils ne seront jamais dépassés et surtout qu’ils accompagneront l’humanité  jusqu’à la fin du monde.

Le salut des pécheurs plus que jamais d’actualité

 

A Fatima la Sainte Vierge a montré l’enfer éternel à trois petits enfants pour souligner le caractère épouvantable  des  âmes qui tombent en enfer « comme les feuilles en automne » avait elle précisé à La Salette. A Fatima elle nous a expliqué que nous devions les sauver et de quelle façon nous devions le faire.

Or,  à l’instar de Benoit XVI, nous pouvons dire qu’effectivement jamais le monde n’aura commis autant de péchés que ce soit en quantité ou en gravité. Par ailleurs nous n’avons jamais été si nombreux. Il est donc probable que le nombre de personnes qui vont en enfer chaque jour n’a jamais été aussi élevé dans l’histoire de l’humanité.

 

Le Cœur Immaculé de Marie, moyen puissant pour la conversion des pécheurs, est donc d’une importance capitale aujourd’hui car c’est par cette dévotion que nous délivrons le plus d’âmes de pécheurs.

 

Les avertissements du Christ lui-même


Alors que la Sainte Vierge a prophétisé qu’à la fin la dévotion à son Cœur serait établie, le Christ Lui-même a averti les hommes des conséquences de ne pas suivre ses demandes en comparant la situation à celle du Sacré-Cœur :

« Fais savoir à mes Ministres (le pape et les évêques ndlr), étant donné qu’ils suivent l’exemple du Roi de France en retardant l’exécution de ma demande, qu’ils le suivront dans le malheur. »                                                                                                                                                              Le Christ, printemps 1931 à Rianjo

« Ils n’ont pas voulu écouter ma demande ! Comme le Roi de France ils s’en repentiront. »                                                              Eté 1931 Le Christ à Sœur Lucie


Il y a là une preuve absolue du caractère actuel de cette dévotion. Rappelons ici que la révolution française a éclaté 100 ans jour pour jour après le refus du roi de réaliser les demandes du Sacré-Cœur. Or les premiers samedi du mois en l’honneur du Cœur Immaculé de Marie ont été demandés à Fatima en 1925 ce qui nous amène à 2025… Difficile de considérer que la portée de Fatima est terminée.


Enfin écoutons Sœur Lucie qui a été catégorique dans la nécessité de suivre aujourd’hui les demandes de la Sainte Vierge :

« Toujours dans les plans de la providence, lorsque Dieu va châtier le monde, il épuise avant tous les autres recours. Or comme il a vu que le monde n’a fait cas d’aucun, alors, comme nous dirions dans notre façon imparfaite de parler, il nous offre avec une certaine crainte le dernier moyen de salut, sa Très Sainte Mère. CAR SI NOUS MEPRISONS ET REPOUSSONS CET ULTIME MOYEN, NOUS N’AURONS PLUS LE PARDON DU CIEL PARCE QUE NOUS AURONS COMMIS UN PECHE CONTRE L’ESPRIT SAINT, QUI CONSISTE A REPOUSSER OUVERTEMENT EN TOUTE CONNAISSANCE ET VOLONTE LE SALUT QU’ON NOUS OFFRE. »