Les magnifiques promesses si nous obéissons

Les promesses du Christ et de la Sainte Vierge sont exceptionnelles et s’appliquent aux temps actuels. Comme les “demandes“, elles sont d’une grande symétrie et concernent à la fois les aspects temporels et  spirituels : 

Promesses du COEUR IMMACULE DE MARIE

Sur le plan spirituel

Sur le plan temporel

L’assistance de la Sainte Vierge à notre mort – si nous communions 5 1ers samedis de suite.

Le délivrance du purgatoire le samedi suivant notre mort si nous portons le scapulaire.

Arrêt des guerres, protection contre les totalitarismes, protection de l’Eglise.

Promesses du SACRE-COEUR

Sur le plan spirituel

Sur le plan temporel

Assistance du Christ à notre mort – si nous communions 9 premiers vendredis de suite. 

Grâce du purgatoire.

Protection des fidèles, des familles, des nations.

precisions sur les promesses de la sainte vierge

Conversion du monde et protection de l’Eglise

 

Ce point a déjà été largement souligné : si nous mettons ces moyens en œuvre, les guerres et le totalitarisme mondial (véritable communisme mondial) seront stoppés.

La Sainte Vierge  nous a promis que son Cœur Immaculé triompherait un jour restaurant la paix. Cependant elle a précisé que ce serait bien tard.

 

Salut de notre âme

 

Si l’on réalise les 5 premiers samedis du mois, la Sainte Vierge a promis la grâce de son assistance à notre mort et l’assurance d’aller au Ciel. Cette grâce inouïe pour un effort très modeste montre la puissance qu’elle accorde aux 1ers samedis.

Promesse particulière liée au scapulaire (*)


“Celui qui mourra revêtu de cet habit sera sauvé, il ne souffrira jamais des feux éternels. C’est un signe de salut, une sauvegarde dans les dangers, un gage de paix et d’éternelle alliance.

Si au jour de leur passage en l’autre vie, ils (les enfants du Carmel) sont amenés au purgatoire, j’y descendrai le samedi qui suivra leur décès et je délivrerai ceux que j’y trouverai et les ramènerai à la montagne sainte et à la vie éternelle.“

 

(*) Le scapulaire est la réduction de l’habit religieux des Carmes dont la forme et les vertus attenantes ont été révélées à Saint Simon Stock au XIIIème siècle. Le scapulaire est fait en étoffe de laine brune. Souvent on trouve sur une face le Sacré-Coeur et sur l’autre, Notre-Dame du mont Carmel, du nom de la montagne de Palestine. Le Pape Saint Pie X a autorisé le port du scapulaire sous forme d’une médaille lorsque les circonstances l’exigent. 

Précisions sur les promesses du sacré-coeur

Pour les fidèles

 

« Je mettrai la paix dans leurs familles.

Je leur donnerai toutes les grâces nécessaires dans leur état.

Je les consolerai de toutes leurs peines.

Je serai leur refuge assuré pendant la vie et surtout à la mort.

Je répandrai d’abondantes bénédictions sur toutes leurs entreprises.

Je bénirai les maisons où l’image de mon Cœur sera exposée et honorée.»

 

Pour les nations

 

« Fais savoir au fils aîné de mon Sacré-Cœur que, comme sa naissance temporelle a été obtenue par la dévotion aux mérites de ma Sainte Enfance, de même il obtiendra sa naissance de grâce et de gloire éternelle par la consécration qu’il fera de lui-même à Mon Cœur adorable qui veut triompher du sien et, par son entremise, de celui des grands de la terre. Il veut régner dans son palais, être peint dans ses étendards et gravé dans ses armes, pour les rendre victorieuses de tous ses ennemis en abattant à ses pieds ces têtes orgueilleuses et superbes, pour le rendre triomphant de tous les ennemis de la Sainte Eglise »

 

Pour notre propre salut

 

 « Les pécheurs trouveront dans mon Cœur la source et l’océan infini de la miséricorde.

Les âmes tièdes deviendront ferventes.

Les âmes ferventes s’élèveront à une grande perfection.

Les personnes qui propageront cette dévotion auront leur nom écrit dans mon Cœur, où il ne sera jamais effacé.

Je te promets, dans l’excès de la miséricorde de mon Cœur, que mon amour tout puissant accordera à tous ceux qui communieront les premiers vendredis, neuf mois de suite, la grâce de la pénitence finale, qu’ils ne mourront point dans ma disgrâce, ni sans recevoir les sacrements, et que mon Cœur se rendra leur asile assuré à cette dernière heure. »

 

 

Cette dernière promesse pour ceux qui réaliseront les neuf premiers vendredis du mois est là aussi une grâce inouïe qui nous est donnée. Cela montre la puissance que le Christ accorde aux premiers vendredis du mois.